Retour à l'accueil

Apprendre un métier,
Évoluer
professionnellement,
vous avez tout à y gagner !

accueil > Jeunes formation initiale > L’Apprentissage

> L’Apprentissage

Se former par l’apprentissage, c’est choisir une voie de formation pour acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme professionnel ou par certains titres à finalité professionnelle.

L'apprentissage, pour quoi faire ?

Pour bénéficier :

  • d’une formation en alternance qui associe une formation pratique et concrète chez un employeur et des enseignements plus théoriques en lien avec ce qui est fait en entreprise dispensés dans un centre de formation d'apprentis. Un tiers du temps est passé en CFA, les deux autres tiers sont en entreprise.
  • d’un statut de salarié (avec les même droits et la même couverture sociale), d’une rémunération (pourcentage du SMIC et exonération fiscale) y compris pendant la période de formation théorique au CFA. 
  • d’un même diplôme professionnel que celui préparé sous le statut d’élèves, y compris des diplômes de l’enseignement supérieur. 
  • des chances de se voir offrir un emploi auprès d’un maître d’apprentissage une fois son diplôme obtenu.

Les centres de formation d'apprentis (CFA) dispensent une formation générale, technologique et pratique. En contact étroit avec le monde professionnel, ils sont le lieu privilégié d'une pédagogie spécifique à l'apprentissage de chaque métier.

Fondé sur le transfert de compétences par les tuteurs et les maîtres d'apprentissage, il offre aux jeunes un itinéraire concret pour acquérir à la fois connaissance théorique et aptitude pratique pour maîtriser un métier, pour comprendre l'entreprise, acquérir les savoir-faire indispensables et ainsi accroître leurs aptitudes à être plus rapidement intégrés dans les entreprises. C'est un contrat de travail de type particulier.

 

Qui peut et comment devenir apprenti dans un CFA ?

L'apprentissage est une formation en alternance : il associe une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation d'apprentis (CFA).

Qui peut devenir apprenti ?

Pour devenir apprenti, il faut être âgé de 16 à 30 ans au début du contrat d'apprentissage et être reconnu apte à l'exercice du métier lors de la visite médicale d'embauche.

Les jeunes âgés d'au moins 15 ans peuvent souscrire un contrat d'apprentissage s'ils ont accompli la scolarité du premier cycle de l'enseignement secondaire (3e).

Les jeunes de 15 ans et plus, quelle que soit leur origine scolaire, peuvent être accueillis en centre de formation d'apprentis ou en lycée professionnel. Ils y suivent, sous statut scolaire, une formation en alternance. Cette formation, dénommée "dispositif d'initiation aux métiers en alternance" (DIMA), est destinée à faire découvrir un environnement professionnel correspondant à un projet d'entrée en apprentissage.

Quelles sont les démarches ?

Première démarche : rechercher une entreprise d'accueil

  • se présenter ou poser sa candidature dans des entreprises que l'on connaît ou que l'on a repérées dans les annuaires
  • s'adresser aux chambres de métiers et aux chambres de commerce et d'industrie
  • contacter les syndicats professionnels du métier envisagé
  • se renseigner auprès de Pôle emploi
  • consulter les sites internet mis en place par les conseils régionaux
  • s'adresser au CFA dans lequel on envisage de s'inscrire

Deuxième démarche : rechercher un centre de formation d'apprentis (CFA)

Pour cela, on peut :

  • consulter la liste des CFA établie par les services des conseils régionaux
  • s'informer auprès des centres d'information et d'orientation
  • s'adresser au service académique de l'inspection de l'apprentissage (SAIA) du rectorat
  • consulter le site internet de l'Onisep

Parfois l'ordre des démarches est inversé : on peut trouver d'abord le CFA et celui-ci peut aider à trouver l'entreprise. Mais, dans tous les cas, c'est seulement si l'on a signé le contrat d'apprentissage que l'on sera accepté au CFA.

À noter : pour pouvoir aboutir, ces démarches doivent être engagées dès les mois de mars ou avril.

En particulier, rendez-vous aux journées "portes ouvertes" des CFA (si vous êtes encore un élève, renseignez-vous des dates auprès de votre professeur principal ou auprès du centre d'information et d'orientation) : vous pourrez y trouver les renseignements que vous recherchez et tout savoir des conditions d'admission propres à chaque CFA.

 

Quels diplômes ?

Organisé en filière de formation à part entière, l'apprentissage prépare à un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

L'apprentissage permet de préparer :

  • un diplôme professionnel de l'enseignement secondaire : certificat d'aptitude professionnelle (CAP),  baccalauréat professionnel, brevet professionnel, mention complémentaire
  • un diplôme de l'enseignement supérieur : brevet de technicien supérieur (BTS), diplôme universitaire de technologie (DUT), licences professionnelles, diplômes d'ingénieur, d'école supérieure de commerce, etc.
  • un titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national des certifications professionnelles

Grâce à des contrats successifs, l'apprentissage permet d'accéder à tous les niveaux de qualification professionnelle du second degré ou du supérieur.


Comment se déroule la formation dans un CFA ?

L'apprentissage est une formation en alternance : il associe une formation générale, technologique et pratique avec une formation reçue en entreprise.

Des enseignements en centre de formation d'apprentis (CFA)

Le temps de formation dans un CFA est d'au moins 400 heures par an :

  • 800 heures pour le CAP en deux ans
  • 1850 heures pour le baccalauréat professionnel en trois ans

Ce temps est plus court que celui des formations dispensées dans les lycées professionnels ou technologiques mais il ne faut pas oublier que le temps passé en entreprise est aussi un temps de formation. Le CFA dispense les enseignements nécessaires pour préparer le diplôme prévu au contrat d'apprentissage.

Les programmes de formation et les épreuves d'examen sont identiques pour les élèves et les apprentis préparant les mêmes diplômes.

Au CFA, l'apprenti garde son statut de salarié. La période au CFA est donc rémunérée comme temps de travail.

Au CFA, l'apprenti suit les enseignements prévus dans les programmes et les règlements d'examen : français, mathématiques, arts plastiques, éducation physique et sportive, prévention santé environnément, enseignement technologique et professionnel, langue vivante étrangère, etc.

Un accompagnement sur mesure

La formation de l'apprenti s'effectue également au sein de l'entreprise pour laquelle il travaille.

L'apprenti est placé sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage choisi en fonction de ses connaissances professionnelles. Le maître d'apprentissage accompagne l'apprenti tout au long de sa formation pour lui transmettre ses connaissances et savoir-faire. Il est en relation avec le centre d'apprentissage.

Dans les deux mois qui suivent l'entrée en apprentissage, un entretien est prévu entre l'apprenti, le formateur du CFA, le maître d'apprentissage et, si nécessaire, les parents de l'apprenti afin de faire une première évaluation du déroulement de la formation.

 

Statut, contrat et rémunération de l'apprenti

L'apprenti possède le statut de salarié d'entreprise, les droits de tous les salariés et est soumis aux mêmes obligations. Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail qui lie un employeur et un apprenti. L'apprenti travaille pour l'employeur et pour cela il perçoit un salaire. Il est donc soumis aux règles du code du travail et aux conventions collectives.

Le statut d'apprenti

Le statut de l'apprenti a évolué : il est désormais apprenti étudiant des métiers.

Une carte nationale d'apprenti est délivrée à l'élève par son centre de formation. Sur le modèle de la carte d'étudiant, cette carte lui permet de bénéficier de tarifs réduits.

Les salaires versés aux apprentis sont exonérés de l'impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC. Cette disposition s'applique à l'apprenti ou au foyer fiscal auquel il est rattaché.

L'apprenti possède le statut de salarié d'entreprise, les droits de tous les salariés et est soumis aux mêmes obligations.

La couverture sociale de l'apprenti étudiant des métiers est similaire à celle des autres salariés dès 16 ans : affiliation au régime général de la sécurité sociale, congés payés, congés de maternité, droits ouverts à la retraite et aux allocations de chômage, etc.

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail conclu pour une durée limitée ou indéterminée, signé entre un jeune de 16 à 25 ans et l'entreprise d'accueil. Dans le cas d'un contrat de travail à durée indéterminée, le jeune bénéficie du statut d'apprenti durant sa période d'apprentissage, située au début du contrat.

La durée du contrat d'apprentissage ou de la période d'apprentissage est égale au cycle de formation. Elle peut varier entre un et trois ans, selon le diplôme préparé. Elle peut être de quatre ans pour les apprentis handicapés.

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail qui lie un employeur et un apprenti. L'apprenti travaille pour l'employeur et pour cela il perçoit un salaire. Il est donc soumis aux règles du code du travail et aux conventions collectives. Il bénéficie des dispositions applicables à l'ensemble des salariés et des dispositions particulières applicables aux jeunes travailleurs.
Le contrat comporte obligatoirement une formation qui est donnée à la fois en entreprise et dans un centre de formation d'apprentis.

Tout au long de sa formation, l'apprenti perçoit un salaire correspondant à un pourcentage du SMIC déterminé en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation.

 

Ancienneté /âge16-1718-2021 et plus
première année 25 % 41 %  53 %
deuxième année 37 % 49 %  61 %
troisième année 53 % 65 %  78 %